Si vous désirez étudier en Italie, c’est par là !

L’Italie est un pays dynamique et vivant, au patrimoine artistique de premier ordre, et dont la richesse historique, géographique et culturelle ne s’épuise pas d’être découverte.

Si vous souhaitez rejoindre les nombreux étudiants qui partent suivre leur études dans ce magnifique pays, suivez-donc ces quelques conseils. Vous y apprendrez comment organiser votre séjour, quels cursus vous sont offerts, quelles démarches effectuer afin de vivre une expérience unique dans les meilleures conditions.

  • Les diplômes
En Italie, les études universitaires appliquent le système « LMD » (Licence-Master-Doctorat) connu sous le nom de « 3+2 » par les italiens. Les diplômes sont donc similaires aux diplômes français.
  • L’équivalent de la « licence »

En Italie, ce qui correspond à nos trois années d’études post-bac en licence est la laurea. La première année est un tronc commun avec un enseignement général. A partir de la deuxième année, les étudiants peuvent s’orienter vers une formation professionnelle ou continuer un enseignement général dans le but de poursuivre des études longues.

  • L’équivalent du « master »

Les deux années d’études qui suivent la laurea correspondent à la laurea magistrale. En général, la rédaction d’une thèse est requise pour l’obtention du diplôme. Tout comme un master professionnel en France, une laura magistrale vous permet de vous spécialiser vers un domaine précis avec des enseignements théoriques et pratiques.

  • L’équivalent du « doctorat »

Le dottorato di ricerca est le diplôme de niveau bac + 8 en Italie, qui correspond donc à notre doctorat français. Pour intégrer cette formation, il faut bien évidemment être titulaire d’un niveau bac + 5, mais également passer un concours national puisque le nombre de places est limité.

différents établissements

  • Les universités publiques et privées  : avec plus de 60 universités publiques et une vingtaine d’universités privées reconnues par l’État, vous n'avez que l'embarras du choix. Les titres délivrés par les universités privées ont la même valeur que ceux délivrés par les universités publiques quand elles sont reconnues par l’État.
  • Les universités polytechniques  : comme chez nous, les universités polytechniques concerne le domaine de l’ingénierie, mais également... de l’architecture ! En Italie, celles-ci sont au nombre de trois et se trouve à Milan, Turin, et Bari.
  • Les écoles de spécialisation : les étudiants peuvent intégrés une école après une lauréa ou une lauréa magistrale. La scuola di specializzazione dispense des enseignements professionnels dans diverses filières : l’enseignement, le droit, ou la médecine par exemple. En fonction de la formation choisie, l’étudiant obtient son diploma di specializzazione après deux à six années d’études.
  • Les établissements publics d’excellence : il existe deux écoles normales supérieues (ENS) en Italie : La Scuola Normale Superiore di Pisa (École normale supérieure de Pise) et la Scuola superiore di studi universitari e di perfezionamento Sant'Anna (École supérieure Sainte-Anne de Pise). Tout comme en France, ces prestigieuses écoles n’admettent leurs étudiants qu’après un concours très sélectif. La Scuola Internazionale Superiore di Studi Avanzati (École internationale supérieure d'études avancées), située dans la ville de Trieste, forme ses étudiants en physique, neurosciences, et mathématiques. L’école travaille même en partenariat avec l’observatoire astronomique de Trieste !L’enseignement supérieur italien

Comme vous pouvez l’observer, le schéma du système universitaire italien ne diffère pas beaucoup du nôtre. Cependant, la grosse différence qu’il est important de notifier est la pédagogie. En effet, dans les facs italiennes, la lecture des livres est obligatoire et la présence aux cours est facultative…ce qui signifie qu’il y a énormément de travail personnel à fournir !

Une autre différence majeure concerne le déroulement des examens. Ne soyez pas surpris : la grande majorité de vos examens se passeront à l’oral et non à l’écrit en Italie ! Un exercice difficile pour les plus timides d’entre vous, mais sachez que si vous n’êtes pas satisfait de votre note, vos professeurs vous donnent la possibilité de repasser à une autre date.

Préparer son séjour en Italie

Prendre la décision de partir étudier en Italie ne se fait pas du jour au lendemain. Si vous souhaitez vous inscrire dans une université italienne, il va falloir entamer les démarches presque un an avant la date de la rentrée. Prenez contact avec l’université qui vous intéresse dès le premier semestre de l’année précédente pour connaître la date limite de candidature.

Inscription à l’université

-Le dossier

Votre dossier doit, en général, être composé des documents suivants :

  • des photocopies certifiées conformes du diplôme de votre baccalauréat avec le relevé de notes,
  • une traduction en italien de chacun de vos diplômes par un traducteur assermenté,
  • une photocopie de votre pièce d’identité,
  • 2 photos d’identité
-Le niveau de langue

Sachez que pour entrer dans une université italienne, vous devez avoir un bon niveau en langues. Il vous faudra passer un test d’italien si vous n’êtes pas déjà en possession du CILS (certification d’italien comme langue étrangère), équivalent à un niveau B2. En effet, beaucoup d’universités organisent leur propre test de langue pour les étudiants étrangers, qui déterminera votre niveau et les progrès que vous devrez accomplir.

Cependant, ce n’est pas le cas pour toutes les universités, vous devez donc obtenir un certificat de langue italienne avant votre départ. En France, des instituts culturels italiens organisent des sessions d’examens pour leurs universités italiennes partenaires (Perugia, Siena, Roma Tre).

Si vous êtes en Italie, vous pourrez suivre des cours de langues à l'Université qui valideront la formation par des certificats de compétence en langue :

  • Certificat de Connaissance de la langue italienne en cinq niveaux et le Certificat de connaissance de l’Italien commercial à l’université de Pérugia
  • Certification d’italien comme langue étrangère par l’Université de Siena
  • Certificat de Compétence Générales en italien Par l’université de Rome Tre
  • Aussi, vous pouvez passer le CILS, le fameux test de langue qui vous permettra d’accéder aux universités. En effet, le diplôme s’échelonne sur quatre niveaux et l’obtention du niveau deux vous dispense de passer les tests de langues des universités. Vous pouvez passer ce certificat en France dansles instituts de culture italiens ou dans les autres lieux autorisés, mais également en Italie notamment dans les universités de Sienne et de Pérouse.
    • Niveau 1 : correspond à l’aptitude à communiquer dans les situations quotidiennes.
    • Niveau 2 : permet de s’inscrire dans les universités italiennes sans avoir à passer le test de langue de l’université.
    • Niveau 3 : permet de s’inscrire aux Cours Avancés de Langues et Culture italiennes, aux Cours de Langue et Didactique de l’Italien pour enseignants et au Cours de Perfectionnement en Littérature et Histoire de l’Art italien.
    • Niveau 4 : permet de s’inscrire aux Cours de perfectionnement en Didactique de l’Italien comme Langue Etrangère et à l’Ecole de Spécialisation en Didactique de l’Italien comme Langue Etrangère. Atteste la compétence de communication que devrait avoir un étranger pour utiliser la langue italienne dans le milieu professionnel.

    Selon le diplôme préparé et l’université, les frais de scolarité varient entre 765 et 1600 € l’année. Attention, comme en France, les universités catholiques sont en général plus chères.

    -Équivalences des diplômes

    Pour partir étudier en Italie et dans l’Union Européenne en général, vous devez faire une demande d’équivalence de vos diplômes. En effet, en Europe, l’équivalence est facilitée avec le système de points ECTS (l’unité de compte des crédits est commune aux universités et grandes écoles dans toute l’Union Européenne).

    Formalités pour partir en Italie
    Pour séjourner en Italie comme pour tous les autres pays de l’Union Européenne, seule votre carte d’identité est nécessaire. Par contre si vous avez l’intention d’ouvrir un compte en banque, de louer un appartement ou de prendre une ligne téléphonique… Vous devrez obtenir le « codice fiscale », un numéro d’identité fiscal gratuit, en vous adressant à l’Agenzia delle Entrate, muni de votre carte identité.

Bourses & Visas

Les bourses italiennes

Pour les étudiants désirant s'inscrire dans une université italienne publique, une école ou dans la recherche doctorale et postdoctorale, une bourse a été mise en place par le gouvernement italien. Pour pouvoir bénéficier de cette bourse, il faut avoir de bons résultats scolairesmaîtriser la langue italienne, et avoir le niveau de diplôme requis pour l'inscription à l'institution choisie. Cette bourse peut être versée sur trois, six ou neuf mois et vous permet, en général, d'être exempté des frais universitaires.

Certaines institutions ont des bourses spécifiques qu'elles décernent aux étudiants étrangers : la Domus Academy (école privée de design), la MIP Politecnico di Milano(école de commerce) ou encore la Bocconi University (université privée spécialisé dans les sciences économiques, la finance, le management, l'administration publique et le droit). Cette dernière attribue notamment une bourse au mérite permettant une dispense des frais d'inscription correspondant à 11 500 € par an pour un maximum de 3 année d'études en licence ou 5 années d'études pour les études de droit. Ces bourses-là sont accessibles sur dossier et selon des critères sociaux.

Financer ses études en Italie

Le coût de la vie en Italie est cher. Pour une année d’études, sans compter vos frais d’inscriptions dans les universités ou écoles, il faut bien prévoir un budget de 10 000 €.

Hormis le programme d’échange classique Erasmus, il existe très peu de programmes de financement. Il est possible que le ministère des Affaires étrangères vous donne une bourse, il faut vous renseigner auprès de ses services. Il existe également des fondations privées qui peuvent vous donner des aides.

Bon à savoir : le gouvernement italien offre des bourses d’études et de recherches aux étudiants étrangers dans certaines disciplines, qui peuvent atteindre 700 €/mois. Il faut déposer un dossier auprès du ministère des Affaires étrangères de votre pays .

  • Se loger en Italie

Dans le cas d’un stage ou d’un emploi en Italie, le mieux est d’attendre votre arrivée dans le pays, ou votre entrée en poste pour que l’entreprise vous donne des pistes de logements.

Si par contre vous venez étudier en Italie, il vous faut un logement en résidence universitaire et elles sont loin d’être gratuites. De plus, le nombre de places pour les étudiants étrangers est très limité, puisque la plupart d’entres elles sont réservées aux étudiants italiens qui sont boursiers.

Il existe également des logements publics mettant à disposition de nombreux services (salle de sport, bibliothèque, etc.) Ces types de logements s’appellent des collegi universitari. Pour pouvoir y accéder il faut avoir un bon dossier.

Si vous souhaitez prendre une location, le mieux est de choisir la colocation. Le seul petit détail à ne pas oublier, c’est que les locations sont, pour la plupart, gérées par des agences immobilières, il faut donc fournir une commission (qui coûte environ un mois de loyer).

Enfin, il est également possible de louer une chambre chez l'habitant en Italie.

Pour la caution, elle peut varier de 1 à 3 mois. Pour vous donner un ordre d’idées, le prix d’un studio dans une ville telle que Rome peut varier de 450 à 600 €/mois.

  • Se soigner en Italie

Si vous êtes étudiant de l’Union Européenne, vous pouvez demander votre CEAM (carte européenne d’assurance maladie). Elle est gratuite et valable 1 an. Sinon, vous pouvez vous inscrire auprès de l’Agence sanitaire locale (Azienda Sanitaria Locale) ou A.S.L au niveau du SNN (Service de santé national (SSN)), cela vous permettra d’être soigné comme n’importe quel italien.

Bon à savoir : En Italie, les soins d’urgence médicale ou dentaire sont totalement gratuits ! Pour cela il faut que vous consultiez au préalable un généraliste conventionné par la USL (Unità Sanitaria Locale, la sécurité sociale). Vous n’aurez rien à régler lors de vos consultations chez le médecin ou pour vos médicaments à la pharmacie.


Les Établissements pour Etudier en Italie

Infos italie

  • Langue Italien
  • Capitale Rome
  • Population 61 302 519 d'habitants
  • P.I.B 815,757 milliards USD
  • Superficie 301 336 km2
  • Monnaie Euro (EUR​)
  • Indicatif tel +39
  • Domaine .it


Les Ecoles à la Une
Neoma Business School

NEOMA Business School

Rouen-Reims-Paris

Ecole Supérieure Multinationale des Télécommunications

Ecole Supérieure Multinationale des Télécommunications – ESMT

Dakar

BEM Dakar

BEM Dakar

Dakar

Blue Mountains International Hotel Management School

Blue Mountains International Hotel Management School

Sydney

HEC Montreal

HEC Montréal

Montréal