Renommé dans le monde entier pour sa recherche de pointe, l’Allemagne compte parmi les destinations préférées des étudiants étrangers. Tour d’horizon des motivations pour partir étudier dans le pays le plus puissant d’Europe.

Le système universitaire allemand n’est pas centralisé, mais incombe à la compétence des Länder.

Jusqu’ici, faire ses études dans une université publique était gratuit. Lors de l’inscription, l’étudiant ne payait qu’une taxe dite « sociale » de 20 à 80 € qui servait à financer les activités du centre local des œuvres universitaires (studenwerk, équivalent du CNOUS) tels que la restauration universitaire ou l’entretien des résidences. Récemment, une discussion s’est lancée afin de mettre en place de véritables frais de scolarité. Les Länder de Bavière, Hesse, et Hambourg, entre autres, ont amorcé le processus. Le montant maximum des frais est fixé à 550 € par semestre. Il s’agit d’un sujet très controversé entre partis politiques, étudiants et d’autres positions dans la société. La question est d’autant plus délicate que ce sont les Länder qui sont compétents en la matière et qui prennent ces décisions.

Pour ce qui est du système en tant que tel, il se compose de 2 grandes voies :

- Les Fachhochschulen (instituts professionnels, des écoles supérieures de technologie) proposent principalement des cursus s’adressant aux futurs ingénieurs.

Leurs formations en 3 ans sont très orientées vers la pratique professionnelle. Les étudiants, notamment dans le domaine de la technologie, effectuent régulièrement des stages professionnels intégrés dans leurs études. Pour accéder à une Fachhochschule, le baccalauréat n’est pas obligatoire, mais un certificat des filières professionnelles est nécessaire. Il permet ainsi aux diplômés de la Realschule de poursuivre des études supérieures. Il en existe environ 150, proposant une formation de haut niveau dans une quinzaine de filières. La majorité des Fachhochschulen proposent désormais des filières débouchant sur le diplôme de Bachelor ou Master, compatibles à l’échelon international.

- Pour accéder à l’université (Universitäten), le baccalauréat (Abitur) est requis. L’accès est libre pour certaines disciplines, pour d’autres (médecine, pharmacie, psychologie...) un système de sélection (numerus clausus) est mis en place. La note moyenne obtenue à l’Abitur ou à l’examen de fin d’études secondaires équivalent est alors très importante. Il existe une centaine d’universités.

À noter, l’existence d’écoles supérieures en Beaux-arts et en Musique.

Conformément à la tradition égalitaire allemande, il n’existe pas de grandes écoles (bien qu’on commence à voir naître des écoles de commerce à la française appelées Wissenschftliche Hochschule für Unternehmensführung - WHU), ni même de palmarès des universités; en tout cas pas jusqu’à récemment où est tombé le premier classement, plaçant l’université de Mannheim en tête pour l’ensemble de ses programmes!

Depuis la promulgation de la réforme de l’enseignement supérieur européen (processus de Bologne), opérationnelle depuis 2010 en Allemagne, ancien et nouveau régime coexistent. Certaines filières débouchent progressivement sur la licence (ou Bakkalaureus) et le master. En revanche, le Diplom, validant un 2ème cycle dans les filières scientifiques et économiques, le Magister pour les filières en sciences humaines et le Staatexamen pour les cadres de la fonction publique, les juristes et les médecins, ont toujours court. Ils mènent également au doctorat ou Zertifikat.

Vous pouvez approfondir la question en vous rendant sur le site de l'ambassade ou en consultant les guides mis au point par l'Office allemand des échanges universitaires.

Les étudiants qui détiennent un bac sénégalais doivent suivre, avant de commencer les études souhaitées, pendant 2 semestres les cours préparatoires aux études dans un Studienkolleg.

Pour pouvoir s´inscrire à un Studienkolleg, l´étudiant étranger doit passer un examen d´entrée en allemand (Aufnahmeprüfung) qui a lieu directement au Studienkolleg. A la fin de cette année préparatoire, les étudiants étrangers doivent passer un examen obligatoire appelé Feststellungsprüfung. Chaque Studienkolleg propose différents cours qui préparent à différentes disciplines.

A la suite du Studienkolleg, on ne peut étudier que les disciplines correspondantes au cours choisi!

Les étudiants qui détiennent un DEUG, une licence ou un master marocain doivent passer l’examen de langue DSH ou TestDaF pour pouvoir avoir accès aux études.

-L’inscription :

Le candidat désirant s’inscrire dans un établissement d’enseignement supérieur allemand doit contacter directement le Service d’accueil des étudiants étrangers de l’établissement (Akademisches Auslandsamt - AAA).

-Attention : 

Les AAA de plusieurs universités et Fachhochschulen font partie de ‘‘uni-assist’’, un organisme qui gère les inscriptions. Ils n’acceptent plus l’envoi d’un dossier individuel. Le candidat doit s’inscrire via le site : www.uni-assist.de

Les inscriptions doivent être faites avant le 15 juillet pour entamer des études dès le semestre d’hiver, et avant le 15 janvier pour le semestre d’été.

Bourses & Visas

-Bourses :

Le DAAD (L’Office Allemand d’Echanges Universitaires) octroie, chaque année, des bourses aux jeunes diplômés universitaires, enseignants et chercheurs dans toutes les branches scientifiques, ainsi que dans les filières musique et arts plastique.

Visas

Pour pouvoir étudier en Allemagne il faut un visa d’études (en aucun cas un visa touristique).

Interlocuteur pour la demande de visa d'études:

Consulter ce lien de l'Ambassade d'Allemagne au Sénégal qui détaille les modalités à suivre.

-Logement :

• Les résidences universitaires

La solution de logement la moins chère est celle d’une chambre dans une résidence universitaire (Studentenwohnheim). Il en y a dans presque toutes les villes universitaires. Cependant, le nombre des résidences universitaires est loin d’être suffisant pour répondre aux besoins des étudiants. C’est pourquoi il est assez fréquent que la liste d’attente soit longue.

• Appartements en Commun

Il arrive fréquemment que plusieurs étudiants louent en commun un appartement : chacun y possède une chambre à soi, mais la cuisine et la salle de bains sont utilisées par tous. C’est ce que l’on appelle des «communautés d’habitat» (WG’s).

-L’assurance-maladie :

Tous les étudiants doivent être affiliés au régime de l’assurance-maladie. Les caisses d’assurance-maladie prennent en charge, entre autres, les frais liés aux soins médicaux, à l’hospitalisation ou à l’achat de médicaments. La cotisation à verser au titre du régime légal de l’assurance-maladie s’élève actuellement à environ 280 € par semestre (six mois).

Apprendre l'Allemand en ligne:

Deutsch-Uni Online (DUO) est un site Internet d’apprentissage de l’allemand des études, de la recherche et de la profession. Adapté à tous les niveaux de langue, DUO propose différents modes d’apprentissage : autonome, avec programme et direction, assisté par un tuteur en ligne, ou combiné avec des cours en classe.

Trois catégories de cours sont possibles :

- le basic-deutsch, pour les débutants et les faux débutants qui veulent réapprendre les bases de la langue.

- l’uni-deutsch, pour les étudiants. Ce cours prépare au TestDaF.

- le fach-deutsch, qui est centré sur l’apprentissage de l’allemand spécifique : économie, droit, médecine, bio, culture, psycholinguistique…

DUO comprend un « eAssistant » pour les exercices multimédia, un dictionnaire électronique et une communication via chat, forum, e-mail…

DUO s’adresse particulièrement aux étudiants et aux professionnels qui doivent séjourner en Allemagne. Il offre un mode d’apprentissage sans contrainte de temps ni de lieu, et adapté aux destinataires.

Informations et inscription :

www.deutsch-uni.com

info@deutsch-uni.com


Les Établissements pour Etudier en Allemagne

Infos allemagne

  • Langue Allemand
  • Capitale Berlin
  • Population 82 800 000 d'habitants
  • P.I.B 3357,614 milliards USD
  • Superficie 357 340km2
  • Monnaie Euro, franc suisse (de facto à Büsingen) (EUR, CHF​)
  • Indicatif tel +49
  • Nom de domaine .de