Intégrité scientifique dans les métiers de la recherche

Depuis la déclaration de Singapour sur l’intégrité scientifique en 2010, la communauté scientifique internationale se mobilise pour que les exigences méthodologiques et éthiques de la recherche soient plus clairement affirmées.

  Présentation

Depuis la déclaration de Singapour sur l’intégrité scientifique en 2010, la communauté scientifique internationale se mobilise pour que les exigences méthodologiques et éthiques de la recherche soient plus clairement affirmées, dans un contexte où la course à la nouveauté et l’introduction d’une logique concurrentielle renforcée multiplient les risques de dérive. En outre, le renforcement de la réglementation et les enjeux de responsabilité sociale imposent la connaissance et l’appropriation des principes fondamentaux de l’intégrité scientifique.

Les différents organismes de recherche en France ont multiplié les initiatives et leur convergence a conduit à la signature de la charte de déontologie des métiers de la recherche par la CPU (Conférence des Présidents d'Universités) et les principaux organismes en janvier 2015. A la suite du rapport remis par le Pr. Pierre Corvol en 2016, "Bilan et propositions de mise en œuvre de la charte nationale d’intégrité scientifique", plusieurs décisions ont été prises, notamment :

les écoles doctorales doivent veiller à ce que les doctorants bénéficient d'une formation à l'éthique et à l'intégrité scientifique, les établissements ont nommé un référent à l'intégrité scientifique, un Office français de l'intégrité scientifique (OFIS) a été installé en 2017 auprès du HCERES.

Engagée dès 2012 sur cet enjeu avec l'adoption d'une charte, l'université de Bordeaux a, en partenariat avec la CPU, le COMETS-CNRS, l’INSERM et l’INRA, développé la formation sur l’intégrité scientifique que nous vous proposons sur FUN. Bénéficiant du soutien de l'IdEx Bordeaux et du Collège des écoles doctorales, cette formation a été conçue avec la Mission d'appui à la pédagogie et à l'innovation (MAPI) de l'université de Bordeaux.

L’objectif de cette formation est de diffuser une culture de l’intégrité scientifique au sein des établissements. Plus qu’à transmettre des connaissances, il s’agit surtout de sensibiliser aux différents enjeux associés à l’intégrité scientifique et de favoriser une démarche critique en proposant les éléments de base nécessaires pour comprendre et porter les exigences de l’intégrité scientifique. Cette formation vise ainsi à :

vous informer sur les enjeux de l’intégrité scientifique, vous alerter sur les mécanismes qui peuvent pousser aux manquements, vous inciter à développer le sens des responsabilités et à vous comporter en vigie de l’intégrité scientifique.

Cette formation a été suivie par les doctorants de l’Université de Bordeaux depuis 2017 et déployée en 2018 à Aix-Marseille Université, au Muséum national d'Histoire naturelle et à AgroParisTech. La présente version intègre des modifications suite aux retours des doctorant.e.s. Parmi les 369 doctorant.e.s de Bordeaux et Aix-Marseille ayant répondu au questionnaire d'évaluation de la formation 2018, 85% l'ont jugée utile et 89% estiment avoir acquis des connaissances nouvelles.

  Programme

  • Le module 1 précise les enjeux de l’intégrité scientifique.
  • Le module 2 s’attache à expliciter ce que sont les manquements à l’intégrité scientifique (ce qu'on appelle aussi méconduites ou inconduites scientifiques) et leurs origines.
  • Le module 3 précise certaines règles pour prévenir des manquements à l’intégrité scientifique.
  • Le module 4 porte sur la régulation de ces manquements, par des modalités collectives ou à travers la responsabilité individuelle du chercheur.

  Déroulement

Ce MOOC sera ouvert en continu à partir du 7 novembre 2018. Dès son ouverture, vous pourrez fixer vous même votre propre rythme de travail et aurez accès à l’ensemble du contenu pédagogique et des activités ludiques et collaboratives. Vous y découvrirez une grande diversité de supports : vidéos campus, fil rouge des enseignants, interviews d’experts, témoignages de doctorants, animations, mises en situation interactives, tests de vérification des connaissances acquises, films, discussions sur des forums pour enrichir votre expérience de formation, sans oublier des ressources complémentaires pour vous permettre d’aller plus loin. Quatre sessions d'animation des forums vous seront proposées chaque année et vous permettront de poser vos questions à l'équipe pédagogique. Plus d'informations à ce sujet sont précisées dans la partie introductive "Avant de commencer".

  Intervenants

ANTOINE DE DARUVAR

Professeur de Bioinformatique Directeur de l'école doctorale des Sciences de la Vie et de la Santé / Université de Bordeaux BFP - UMR INRA 1332 - Université de Bordeaux

YANNICK LUNG

Professeur de Sciences Economiques GREThA - UMR CNRS 5113 / Université de Bordeaux

Plusieurs doctorant.e.s se sont impliqué.e.s activement dans la conception de la formation : participation aux réunions de travail, interviews des enseignants, témoignages, tournages de vidéos sur le campus bordelais, tests utilisateurs.

CAMILLE JEUNET

Docteure en sciences cognitives Laboratoires : Handicap Activité Cognition Santé, / Université de Bordeaux Équipe Projet Potioc / Inria. Depuis les tournages en octobre 2016, Camille a soutenu sa thèse et est maintenant docteure en sciences cognitives.

LAYAL MASSARA

Doctorante en immunologie Laboratoire ImmunoConCEpT UMR 5164 CNRS / Université de Bordeaux

MARCELLIN DUPART

Docteur en psychologie cognitive et neuropsychologie / Laboratoire Labpsy / Université de Bordeaux. Marcellin a soutenu sa thèse pendant la conception de la formation. Il est maintenant docteur en psychologie cognitive et neuropsychologie.

THIBAUT MAURY

Doctorant en évaluation environnementale / Institut des Sciences Moléculaires – Equipe CyVi UMR 5255 CNRS / Université de Bordeaux