Wikipédia, le nouveau manuel scolaire mondial

Lancée en 2001, l’encyclopédie en ligne est devenue l’outil incontournable pour se documenter. Les trois quart des étudiants américains l’utilisent pour faire leurs devoirs.

wikipedia-400x210

Adieu Britannica et autres dictionnaires. Désormais, les trois quarts des jeunes américains se servent de Wikipédia durant leurs études selon une enquête du Pew Research Center.

L’encyclopédie communautaire et gratuite lancée en 2001 par Jimmy Wales est devenue la référence. Regardée avec suspicion au départ, Wikipédia est devenu le manuel scolaire global.

Les plus studieux débutent par Wikipédia, avant de poursuivre leurs recherches. Mais la majorité s’en tient aux informations de l’encyclopédie en ligne. Le copier coller est devenu banal. Certains pédagogues comme Marc Prensky, l’inventeur du concept des digital natives (ou natifs numériques), prône même l’usage de Wikipedia au bac ; «car l’important n’est pas de savoir par coeur, mais de savoir chercher l’information et d’articuler les concepts».

D’autres professeurs se montrent plus sceptiques. Certains interdisent cette source à leurs élèves, pour les obliger à faire des recherches plus approfondies. D’autres tentent de former l’esprit ctitique comme ce professeur de Lettres classiques qui a piègé ses élèves en rédigeant une fausse note sur Wikipédia au sujet d’un poème quasi-inconnu du XVIIe siècle. Les trois quarts de ses élèves avaient recopié «à des degrés divers» ce qu’ils avaient trouvé sur le Web, a-t-il raconté.

Le livre, dépassé?

L’hégémonie de Wikipédia reflète aussi la migration massive des jeunes vers le savoir numérique. Il est plus facile et visiblement plus naturel de s’informer devant son écran.

Pour le ministre de l’éducation des États-Unis, Arne Duncan, les manuels scolaires sont «obsolètes» et le passage au digital nécessaire.

«La part du numérique est appelée à croître. Certaines évolutions peuvent être brutales, comme le prouve le basculement de secteurs tels que les encyclopédies». Mais selon les internautes, l’évolution vers le digital ne remet pas en cause le livre. Car «le vecteur numérique capable de rendre les mêmes services que le manuel imprimé reste à inventer, de même que l’école adaptée à la nouvelle culture numérique reste à fonder».

Ajouter un commentaire

Les écoles à la une

Offres Stages & Emplois

» Voir toutes les offres